Tous les articles par Octavie Paris

Séance 3 : Mémoire et Ville Juste

LogoIMU_ED

Séminaire « La ville juste », ED 483 Sciences Sociales

Coordonné par Natacha Coquery (historienne)

 Compte rendu de la séance de mardi 10 mai 2016 (9h-17h)

ISH, 14, avenue Berthelot, Lyon, salle Elise Rivet (matin)

Le Rize, 23 rue Valentin Hauÿs, Villeurbanne

Séance préparée par les étudiants-e-s du séminaire : Eulaidia Araujo, Cyril Bonfils, Fabien Lhopital, Aliénor Wagner, Clara Paraboa.

Thème de la journée : Mémoire et ville juste.

Matinée (9h30-12h30)

Cette matinée de la séance s’est déroulée autour de trois présentations.

  1. Vincent VESCHAMBRE : Professeur en sciences sociales à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon, Directeur du RIZE à Villeurbanne

Titre : « Qu’entendre par justice spatiale dans les domaines de la patrimonialisation et de la mise en mémoire ? Réflexions à partir du cas villeurbannais »

  1. Benjamin TREMBLAY : Doctorant en sociologie au Centre Max Weber

Titre : « A l’école du regard ; lorsque la ville nous apparaît »

  1. Marie-Thérèse TÊTU : Socio-anthropologue, chargée de recherche au CNRS, Centre Max Weber

Titre : « Lieu de mémoire et mémoires d’un lieu. La prison Montluc à Lyon »

La dernière séance du séminaire « la ville juste » s’est terminée l’après-midi par une balade urbaine à Villeurbanne.

Villeurbanne : une ville qui développe une politique publique de mémoire

La première étape de cet après-midi ensoleillé et riche en échanges nous a conduit au Rize (à l’origine appelé « Centre mémoires et société »). Fruit d’une forte volonté des pouvoirs locaux, le Rize est un centre de mémoire, un exemple de politique publique de mémoire d’une ville. Nos deux guides, Robin et Aliénor, nous ont exposé cet ambitieux projet de transmission de la mémoire à la population que se donne le Rize, ce qui passe notamment par un inventaire participatif et un programme d’inventaire professionnel.

Continuer la lecture de Séance 3 : Mémoire et Ville Juste

Séance 3 : « Mémoire et ville juste »

LogoIMU_ED

Séminaire « La ville juste », ED 483 SCiences SOciales

 coordonné par Natacha Coquery (historienne)

Mardi 10 mai 2016, 9h-17h

(ISH, 14 av. Berthelot, Lyon, salle Elise Rivet)

Séance préparée par les étudiant­-e-­s du séminaire : Eulaidia Araújo, Cyril Bonfils, Fabien Lhopital, Aliénor Wagner, Clara Paraboa.

Matinée (9h30 à 12h30)

  • Vincent Veschambre : Professeur en sciences sociales à l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon. Directeur du Rize à Villeurbanne

Titre :  » Qu’entendre par justice spatiale dans les domaines de la patrimonialisation et de la mise en mémoire ? Réflexions à partir du cas villeurbannais « .

  • Benjamin Tremblay : doctorant en sociologie au Centre Max Weber. Il mène une thèse sous la direction de Michel Peroni, intitulée « La mémoire et son collectif – Matières et modes d’existence de la mémoire à Villeurbanne ». Il est également, depuis septembre 2013, chercheur résident au Rize à Villeurbanne.

Titre : « A l’école du regard : lorsque la ville nous apparaît« 

  • Marie-Thérèse Têtu : socio-anthropologue. Chargée de recherche CNRS, CENTRE MAX WEBER.

Titre  : « Lieu de mémoire et mémoires d’un lieu. La prison Montluc à Lyon ».

Cliquer ici pour accéder aux résumés des présentations

Buffet-déjeuner, cafétéria de l’ISH, 12h30 à 14h.

Après-Midi (14h à 17H)  

Une promenade-sortie de terrain au sein de la commune de Villeurbanne.

Départ à 14h au RIZE (23 rue Valentin Hauÿs) – puis nous suivrons un parcours dans la commune, qui passera par les Gratte-ciel et se finira au parc du Centre (rue Francis de Pressensé)

Au cours de cette promenade nous évoquerons les questions de patrimoine, de réutilisation de bâtiments anciens, de Justice spatiale nous évoquerons aussi les futurs projets d’expansion des Gratte-Ciel.

Robin Jacquemond en mission au sein du Rize nous accompagnera et nous expliquera son travail qui consiste à la mise en place d’un inventaire participatif du patrimoine de Villeurbanne.

Accéder aux Références Bibliographiques

Séance 1 « Comment essaie-t-on de corriger les inégalités en ville ? »

Séminaire la ville juste

Mardi 10 novembre 2015 – ISH Salle Elise Rivet

13h – 18h

Thème de la journée :
« Comment essaie-t-on de corriger les inégalités en ville ? ».

Présentation des intervenant-e-s

Philippe Gervais-Lambony, géographe, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, rédacteur en chef de la revue Justice spatiale / Spatial Justice.

Marie-Christine Cerrato Debenedetti, sociologue chercheure associée, Aix Marseille, chargée de mission autour des luttes de discrimination à la Mairie de Villeurbanne.

Henry Dicks, philosophe, post-doctorant au LabEx Intelligences des Mondes Urbains (projet VIBIOM).

Présentation générale par Valérie Sala Pala (UMR Triangle),
co-organisatrice du séminaire.

Rappel des travaux de Susan Fainstein et des trois niveaux qu’elle prête à la notion de « ville juste », à savoir : l’équité, la diversité et la démocratie.

Continuer la lecture de Séance 1 « Comment essaie-t-on de corriger les inégalités en ville ? »

Le droit à la ville en France et au Brésil : un nouvel agenda urbain?

Appel à communications :

Le droit à la ville en France et au Brésil : un nouvel agenda urbain?

Le principe des Dialogues 4 suit celui des séminaires précédents: pour chaque proposition de travail, il s’agit d’associer, tant que faire se peut, au moins un intervenant brésilien et un intervenant français. Les communications doivent privilégier les approches franco-brésiliennes, comparatives ou permettant la mise en perspective de sujets qui seraient spécifiques à l’un des deux pays par rapport à des phénomènes comparables identifiés dans l’autre, ou encore qui adressent des processus partagés entre les deux pays.

Cet appel à propositions peut être élargi à d’autres chercheurs francophones et lusophones s’ils se conforment aux mêmes principes.

Les rencontres doivent être l’occasion de valoriser les approches partagés, la comparaison, l’échange d’expériences, de pratiques instituantes, de méthodes de travail, entre autres, grâce à un débat fécond entre les intervenants.

Chaque résumé de proposition doit comprendre :

– un texte d’environ 700 mots (Verdana, 12) qui tienne compte du thème général des Dialogues 4 [Le droit à la ville en France et au Brésil: un nouvel agenda urbain?], de la problématique adressée et de son espace de référence.

– les noms des auteurs, leur affiliation institutionnelle, leurs coordonnées et adresses électroniques doivent être accompagnés par un CV de 5 lignes tout au plus.

– 5 mots-clés

– la langue dans laquelle sera tenue la présentation

Le tout doit être envoyé à dialogosfrbr4@gmail.com jusqu’au 1 février 2016.

Toutes les informations en suivant le lien : http://dialogosfrbr4.tumblr.com/presentation