Le droit à la ville en France et au Brésil : un nouvel agenda urbain?

Appel à communications :

Le droit à la ville en France et au Brésil : un nouvel agenda urbain?

Le principe des Dialogues 4 suit celui des séminaires précédents: pour chaque proposition de travail, il s’agit d’associer, tant que faire se peut, au moins un intervenant brésilien et un intervenant français. Les communications doivent privilégier les approches franco-brésiliennes, comparatives ou permettant la mise en perspective de sujets qui seraient spécifiques à l’un des deux pays par rapport à des phénomènes comparables identifiés dans l’autre, ou encore qui adressent des processus partagés entre les deux pays.

Cet appel à propositions peut être élargi à d’autres chercheurs francophones et lusophones s’ils se conforment aux mêmes principes.

Les rencontres doivent être l’occasion de valoriser les approches partagés, la comparaison, l’échange d’expériences, de pratiques instituantes, de méthodes de travail, entre autres, grâce à un débat fécond entre les intervenants.

Chaque résumé de proposition doit comprendre :

– un texte d’environ 700 mots (Verdana, 12) qui tienne compte du thème général des Dialogues 4 [Le droit à la ville en France et au Brésil: un nouvel agenda urbain?], de la problématique adressée et de son espace de référence.

– les noms des auteurs, leur affiliation institutionnelle, leurs coordonnées et adresses électroniques doivent être accompagnés par un CV de 5 lignes tout au plus.

– 5 mots-clés

– la langue dans laquelle sera tenue la présentation

Le tout doit être envoyé à dialogosfrbr4@gmail.com jusqu’au 1 février 2016.

Toutes les informations en suivant le lien : http://dialogosfrbr4.tumblr.com/presentation

 

Appel à articles : Quel droit à la ville ?

Environnement Urbain / Urban Environment
Numéro thématique – 2016

Quel droit à la ville ?

Éditeurs
Margier Antonin & Melgaço Lucas

Appel à articles

Aujourd’hui, le “droit à la ville” s’est imposé comme un concept clé, autant dans les sphères académiques que dans les mouvements issus de la société civile ou au sein des politiques publiques. Des institutions onusiennes aux mouvements citoyens de réappropriation de l’espace urbain, l’accessibilité de la ville pour tous est devenue une préoccupation fondamentale. En formulant ce concept de « droit à la ville », Lefebvre (1968) référait à une réappropriation des processus de décision et des outils de production de la ville par ses habitants. L’affirmation et la participation des citoyens au devenir de la ville devaient ainsi réduire les écarts entre les citoyens, limiter les formes de ségrégation et favoriser l’éclosion d’une ville plus inclusive et démocratique. Continuer la lecture de Appel à articles : Quel droit à la ville ?